Conseils Cuves

1. Cadre règlementaire des cuves et Guide des Bonnes Pratiques d Hygiène

Résine contact alimentaire: vins

Ce qu’il faut savoir sur les résines destinées à la protection interne des cuves à vin

 

«L'alimentarité » peut être définie comme l’aptitude d’un matériau ou objet à être mis en contact avec des denrées alimentaires en respectant le principe de base de toute réglementation relative aux MCDA, à savoir : le principe d’inertie mais en respectant également toutes les exigences générales et spécifiques applicables. L’alimentarité ne constitue donc pas une caractéristique intrinsèque d’un matériau mais dépend de l’aliment au contact et des conditions d’usage: température et durée du contact notamment. L’alimentarité d’un matériau n’est pas non plus une caractéristique universelle mais dépend des différences entre les réglementations en vigueur dans les différents pays.

Seuls les revêtements résines destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires sont soumis à la réglementation MCDA.

Tous les autres revêtements entrant dans le cadre d’une application dite de « configuration alimentaire » (résines de sols, peintures murs…) ne sont pas concernés par cette règlementation mais doivent s’inscrire dans le cadre des Guides de Bonnes Pratiques d’Hygiène en vigueur (méthode HACCP). Les revêtements aptes au «contact alimentaire » sont en général des liquides légèrement visqueux composés d’une partie résine et d’une partie durcisseur (2 composants), qui se transforment (polymérisation) une fois mélangés et appliqués sur le support, pour donner un polymère dur et résistant.

Les revêtements au contact des denrées alimentaires (MCDA) les plus couramment utilisés pour ce type d’application sont en général composés de résines époxydes.

 Revêtement de cuve époxydique

Le revêtement époxydique des cuves permet une amélioration de l’hygiène lors de la conservation des vins. L’utilisation de ce revêtement nécessite le respect d’un certain nombre de précautions. La résine époxydique utilisée doit être « apte pour le contact alimentaire » et adaptée à la nature du produit contenu.

Avantages : innocuité chimique, excellente résistance à l’abrasion et aux produits chimiques.

Cette résine permet une décontamination efficace et un nettoyage facile des cuves tout en réduisant les quantités d’eau nécessaires à cette étape.

Après application ces résines sont 10 à 20 fois plus épaisses qu’une peinture classique (épaisseur jusqu’à 1000µm).

Le principe de « contact alimentaire » s’intègre autour de règles générales définies par le Règlement cadre 1935/2004, qui impose l'inertie chimique de tout matériau au contact d'un aliment. Cela implique qu’il ne doit y avoir aucun risque de modification organoleptique de l'aliment (goût, odeur) solide, liquide ou pulvérulent et qu’aucune substance présentant un risque pour la santé du consommateur ne doit être libérée.

Des règlementations spécifiques consolident ce règlement cadre :

- Règlement 10/2011 listant les matières premières utilisables (liste positive) dans les matières plastiques et définit les méthodes d'essais

- Règlement 1895/2005 (époxy), restreint l'utilisation aux seuls époxy autorisés

- Règlement 2023/2006, décrivant les bonnes pratiques de fabrication

- Loi 2012-1442 (bisphénol A), interdit l'utilisation de bisphénol A dans certaines applications

- les Règlements REACH et CLP concernant les dangers des produits chimiques.

Cette liste est non exhaustive, et il est du devoir du fabricant de procéder à un suivi règlementaire assidu afin de toujours proposer des produits sans substance préoccupante (SVHC) ou qui risqueraient le devenir (phtalates, bisphénol A).

La résine doit être adaptée au TAV. Il en existe plusieurs types selon que le TAV est inférieur à 15%, inférieurs à 30-40% ou inférieur à 95%. Il est impératif que ce critère soit noté sur la commande. Certaines catégories de boissons (notamment les boissons alcoolisées titrant plus de 20 % vol, cf. annexe III, tableau 2 du règlement UE n°10/2011) sont considérées comme des aliments gras au sens de ce règlement. Ces aliments ont un plus fort pouvoir d'extraction de certaines substances organiques avec lesquelles de plus fortes affinités existent, ce qui augmente la migration. C’est entre autres, le cas des phtalates. Les cuves ne doivent pas être utilisées pour le stockage de produits autres que ceux prévus au départ. Par exemple, l'alcool pour mutage ne doit pas être stocké dans des cuves prévues pour la conservation des vins. La résine époxydique étant un matériau en plastique, les préconisations détaillées au f) s’appliquent en ce qui concerne la déclaration de conformité. De façon générale, des précautions doivent être prises pour éviter la dégradation du revêtement au cours des opérations de nettoyage. Éviter les nettoyeurs haute pression, les alcalins ou acides forts, les températures supérieures à 50°C ainsi que les chocs sur les revêtements époxydiques. 

Entretien : Annuellement, vérifier l'intégrité du revêtement (cloques,...). Si des réparations sont nécessaires prendre les mêmes garanties que celles citées ci-dessus. Les protocoles d’application, les délais et conditions de séchage (aération) doivent être respectés avant utilisation de la cuve et un rinçage est indispensable. Une plus grande attention doit être portée aux résines destinées aux cuves de stockage des produits présentant plus de 15 % en volume d'alcool en raison de la capacité d’extraction.

 

2. Comment peindre l'intérieur d'une cuve à vin aérienne.

A/ Béton brut non peint
     • Préparation - Le support doit être propre sain et sec.
     • Application de la couche d’ancrage : DEPRO® SOLFIX PRIM, à raison de 1 kg pour 4,5 m² environ.
     • Application de la couche intermédiaire : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Application de la couche de finition : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Attendre 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

B/ Le revêtement existant est sain mais il y a des risques de migration, liés à l’ancienneté du matériau
     • Préparation - Ponçage fin de la surface afin de lui redonner de la rugosité.  Lessiver et laisser sécher. Support propre sain et sec.
     • Finition - Application de la couche de rénovation : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Attendre 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

C/ Le revêtement existant se décolle
     • Préparation - Éliminer mécaniquement par brossage, grattage ou sablage les éléments, particules et anciens revêtements non adhérents. Dépoussiérage soigné par aspiration. Laisser sécher parfaitement
     • Primaire - Sur support propre sain et sec, appliquer la couche d’ancrage : DEPRO® SOLFIX PRIM, à raison de 1 kg pour 4,5 m² environ.
     • Application de la couche intermédiaire : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Application de la couche de finition : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Attendre 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

3. Comment peindre l'intérieur d'une cuve à vin enterrée.

A/ Béton brut non peint
     • Préparation - Le support doit être propre sain et sec.
     • Primaire - Application de la couche d’ancrage : DEPRO® SOLFIX PRIM, à raison de 1 kg pour 4,5 m² environ.
     • Application de la couche intermédiaire : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Application de la couche de finition : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Attendre 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

B/ La surface est globalement saine, mais il y a des risques de migration, liés à l’ancienneté du matériau
     • Préparation - Poncer la surface pour lui donner de la rugosité, puis lessiver, rincer et laisser sécher.
     • Finition - Appliquer 1 couche de rénovation de DEPRO® CHOC CONTACT à raison de 1 kg pour 2,5 m² par couche. 
     • Séchage (réticulation) 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

C/ La surface est dégradée et il est nécessaire de «stratifier» la cuve

     • Préparation - Éliminer mécaniquement par brossage, grattage ou sablage les éléments, particules et anciens revêtements non adhérents. Dépoussiérage soigné par aspiration. Laisser sécher parfaitement.
     • Primaire - Sur support propre sain et sec, appliquer la couche d’ancrage : DEPRO® SOLFIX PRIM, à raison de 1 kg pour 4,5 m² environ.
    • Application de la couche de fixation DEPRO® SOLFIX PRIM, à raison de 1 kg pour 4 m² environ et appliquer immédiatement sur la résine un mat de verre non tissé Type 300 gr/m².
     • Application de la couche intermédiaire : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2 m² environ.
     • Laisser durcir puis poncer pour supprimer les rugosités engendrées par le mat de verre.
     • Dépoussiérer soigneusement.
     • Application de la couche de finition : DEPRO® CHOC CONTACT, à raison de 1 kg pour 2,5 m² environ.
     • Attendre 8 jours environ, à 20 °C.
     • Avant toute activité œnologique, la cuve sera rincée à l’eau chaude.

4. Mise en place d'un revêtement contact alimentaire pour une cuve à vin.

Conseils techniques concernant la mise en place du revêtement contact alimentaire pour cuve viticole: DEPRO® CHOC CONTACT 

La mise en œuvre peut-être réalisée par du personnel non spécialisée. Qu’il s’agisse de reprise de fissure ou du recouvrement total d’une cuve, il faut veiller particulièrement :

- au respect des consignes de sécurité,

- à la préparation des supports

- à la qualité du mélange base/durcisseur

- au soin apporté à l’application

- au respect du temps de durcissement

- au nettoyage (eau claire) de la surface avant remplissage

- à la maintenance (nettoyage, désinfection) pendant la durée de vie du revêtement

Conclusion :

Il est indispensable de respecter les indications présentent sur les fiches techniques ainsi que celles présentes sur les conditionnements. Le respect des consignes de préparation des surfaces, de mélange des produits, de toutes les conditions limites d’application (stockage, température, humidité) et le respect des consignes d'utilisation de la surface protégée, sont les gages d'un revêtement pérenne ne présentant pas de risque pour l'utilisateur.